permanences

Presbytère : 09 87 77 50 20  - 
fabriquespicheren@gmail.com

père David Chaudey:

+33 6 46 90 00 12 ( en cas d'urgence uniquement)

Maison de la Communauté
(12, rue de l’église à Spicheren)

Permanence au presbytère :
les jeudis de 16h30 à 17h30
sauf vacances scolaires


Père Paul PANICZ -
06.86.53.55.72
 



ADORATION

à l’oratoire d’ALSTING

Lundi au vendredi 5h/23h

La communauté

Fermer Communauté

Fermer Conseil de Fabrique

Fermer Célébrations

Fermer Evènement

Fermer Informations

Fermer Mouvements

Fermer Photos

Pastorale
Mouvements
Prière
Liturgie
Visites

 16301 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Communauté - Témoignages Fête des trois clochers
Vidéo rétrospective de 2003 à 2023 réalisée par Élisa (responsable des servants d’autel). Merci à Suzanne Gamel pour toutes les photos !…

cliquez sur le lien


https://public.joomeo.com/files/6476fb6ea546c


____________________________________________________


En complément de la vidéo, le témoignage de Marie Thérèse MEYER d’Alsting… un grand merci à elle pour son partage !

Regard vers le passé….pour comprendre le présent et préparer l’avenir !

La vie en paroisse il y a 50 ans….

Arrivée à Alsting il y a 60 ans, j’ai été surprise de voir autant de monde à la messe et aux autres offices. Je venais d’une paroisse où la pratique religieuse avait déjà bien diminuée….même en semaine il y avait du monde à la messe à Alsting….sans parler des deux messes du dimanche où les bancs étaient tous occupés !

Messe le dimanche matin à 7H – la Frihmesse en allemand (beaucoup ne parlaient que peu le français à l’époque).

Messe le dimanche à 10h – la Hohmesse – la grand’messe en français avec homélie en français et en allemand (Abbé Muller)

Plus tard, avec l’Abbé Nassoy, la messe de 7h a été remplacée par la messe du samedi soir pour permettre à ceux qui travaillaient le dimanche d’assister à la messe dominicale.

N’oublions pas les Vêpres le dimanche après-midi, très fréquentées. Au mois de mai, l’office du mois de Marie en plus tous les soirs.

Les gens ne communiaient que très rarement à la grand’messe du dimanche car il fallait être à jeun depuis minuit ! Communion au banc de communion et à genoux. Dans les années 60, après le Concile, cela a changé !

Les paroissiens allaient-ils à la messe par habitude ???Le curé qui m’avait accompagnée durant ma jeunesse disait « il vaut mieux avoir de bonnes habitudes que des mauvaises ou pas du tout ! »

Ce n’était pas plus facile qu’aujourd’hui de se libérer et donner une heure au Seigneur : nourrir les bêtes, les familles avaient beaucoup d’enfants, cuisiner pour tout ce monde sans les appareils modernes ! En fait, la messe faisait partie de la vie de chacun !

✓ Dans les églises

La répartition était très réglementée :

* les premiers bancs pour les enfants par âge. A droite, les garçons et les filles, à gauche.

N’oublions pas que le Suisse veillait à l’ordre, accompagné des instituteurs et des Sœurs derrière les filles !

* les adultes…pareil ! Hommes à droite et femmes à gauche ! Je trouvais cela très illogique ….pourquoi séparer mari et femme pour ce moment important ? Je me suis mise avec mon mari à droite et petit à petit d’autres couples ont suivi. Cependant les hommes ont mis plus de temps pour se mettre à gauche !

A l’époque, chaque paroisse avait « son curé » et durant une assez longue période…il connaissait tout le monde ….chaque paroisse avait sa vie, ses habitudes et très peu de contacts avec les paroisses voisines.

Aujourd’hui avec le manque de prêtres, les paroisses se sont regroupées….il faut se déplacer…c’est plus contraignant certes … mais de nouvelles habitudes sont prises. C’est une grande richesse…nous sortons de nos villages, nous faisons d’autres rencontres et créons d’autres liens.

✓ D’autres changements…liturgiques, notamment

Le prêtre célébrait la messe au grand autel au fond du chœur (qui n’existe plus à Alsting mais encore à Spicheren et Etzling), dos tourné à l’assistance…en latin y compris les lectures ! Bon sauf l’homélie…ouf !

Les confessions étaient fréquentes et au moins une fois au temps de Pâques et bien sûr au confessionnal !

La communion était apportée aux malades par le prêtre accompagné de servants d’autel.

Les enfants, avant d’aller à l’école, allaient à la messe à 7h tous les matins. Ils faisaient presque tous la première communion, la « grande communion » - profession de foi et la confirmation.

Les servants d’autel, très nombreux, étaient répartis en équipe : 2 servants à la messe matinale, 4 à la grand’messe avec les flambistes…tuniques rouges et noires pour les enterrements.

Le Père KRAUZEWICZ a supprimé les équipes…tous étaient invités à servir chaque dimanche, en aube blanche !

✓ La vie en paroisse

En dehors des offices, la paroisse avait une vie. Quand je suis arrivée à Alsting dans les années 60, on comptait :

- une équipe Action catholique des hommes plus tard le VEA (vivre ensemble l’évangile) et mixte avec une rencontre mensuelle

- une équipe action catholique des femmes

- une équipe du Tiers Ordre franciscain avec la venue mensuelle d’un père franciscain

- les cœurs vaillants pour les enfants

- un cinéma a fonctionné durant de nombreuses années…pour que les jeunes restent au village le week end

- les Missions en paroisse…des pères venaient durant 2 ou 3 jours pour prêcher et inviter à la conversion

Petit à petit, les choses ont changé…les personnes plus âgées ont parfois été désorientées jusqu’à dire « on nous a changé notre religion ! »

Si les manières de fonctionner ont certes changé, notre foi reste la même…nous avons toujours le même Evangile, les mêmes commandements. Nous sommes appelés à nous adapter à la situation d’aujourd’hui où l’on parle plus d’amour et de miséricorde que de devoirs, d’obéissance et d’exigences !

Nous n’aimons plus les contraintes…pourtant pensons à nos ainés qui ont su les accepter !

Pensons aussi à nos prêtres qui se donnent du mal pour garder en nous la foi ou la réveiller…soutenons les et sachons les remercier !

 



Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Informations